Accueil > Agenda de la Semaine de l'Agriculture - Mai 2020 > Quel avenir pour l’élevage en Europe ?

Végétalisation de l’alimentation, contestations de l’élevage intensif, critiques des pollutions engendrées, émergence de la viande synthétique et des protéines alternatives… L’élevage peut-il être maintenu en Europe ou est-il voué à être « délégué » à d’autres pays extérieur à l’espace communautaire? Quelles seraient les conséquences d’un tel effacement sur les paysages, l’équilibre des écosystèmes, les émissions de CO2 et la consommation alimentaire ?

Animatrice : Valérie Pean – Agrobiosciences

INTRODUCTION : Où en est-on des protéines alternatives?

  • Jérémie Prouteau, cofondateur de Digital FoodLab, expert en FoodTech
  • Nathalie Rolland, présidente de l’association Agriculture Cellulaire France

DÉBAT

  • Anne-Cécile Suzanne, cheffe d’exploitation en polyculture-élevage dans l’Orne, mais aussi consultante en stratégie et opérations pour le secteur public à Paris-La Défense.
  • Jean- Louis Peyraud, Directeur Scientifique Adjoint Agriculture à l’INRAE.

RÉAGISSANT

  • Frédéric Denhez, écrivain, journaliste, chroniqueur France Inter et Magazine de la Santé France 5.
  • Pascal Lerousseau, éleveur et Président de la chambre d’agriculture de la Creuse

Invitée : Anne-Cécile Suzanne, cheffe d’exploitation en polyculture-élevage dans l’Orne

ECHANGES AVEC LE PUBLIC TOUT AU LONG DE LA SÉQUENCE

 

Les intervenants :

Jérémie Prouteau
Ce jeune entrepreneur est un « renifleur ». Dès les années 2010, tout juste titulaire d’un diplôme d’ingénieur de Telecom SudParis, il co-fonde « Wecook », une entreprise spécialisée dans les services d’aide à la création et à l’organisation des repas et des courses pour les consommateurs. En 2014, il co-fonde DigitalFoodLab, un cabinet conseil qui aide les entreprises alimentaires à prendre en compte la révolution foodtech en proposant notamment des explorations, des études prospectives et un accompagnement stratégique.  La foodtech est un écosystème de startups innovantes sur toute la chaine de valeur alimentaire.

 

Nathalie Rolland
L’agriculture cellulaire, une alternative agricole en développement pour répondre aux enjeux de l’environnement, du bien-être animal et de la santé ? C’est en tout cas ce que pense Nathalie Rolland, fille et petite-fille d’éleveurs. Avec Mark Post, un chercheur Néerlandais, elle a réalisé une étude sur l’acceptation par le consommateur de la viande cultivée. Aujourd’hui, elle continue ses recherches, en lien avec l’INRAE, et préside l’association Agriculture Cellulaire France. Elle est par ailleurs spécialiste de l’agriculture cellulaire au sein de Proveg international, une ONG qui ambitionne de résoudre les problèmes urgents du monde par le biais de l’alimentation.

 

Jean-Louis Peyraud
Ingénieur agronome et docteur de l’ENSA Rennes, il intègre l’Inra en 1980. Ses travaux se centrent alors sur l’alimentation de la vache laitière et les relations entre l’élevage laitier et l’environnement.  Aujourd’hui directeur scientifique adjoint agriculture à l’INRAE, il préside par ailleurs l’Animal Task Force (une organisation travaillant sur les problèmes liés à l’élevage en Europe) et le Groupement d’Intérêt Scientifique « Elevages demain » qui vise à promouvoir des actions de recherche, de formation et de développement sur les systèmes de production animale. Il est Membre titulaire de l’académie d’Agriculture.

 

Pascal Lerousseau,

Pascal Lerousseau

Éleveur et Président de la chambre d’agriculture de la Creuse.

 

Tous les événements Pros